• Wix Facebook page

 TECHNIQUES

 

 

     Le Feutre

 Textile d'avant le tissage, 

 textile d'avant le fil...

Le feutre...
Le feutre se fabrique a partir de la fibre de laine, fibre par fibre par juxtaposition et croisement.
Ce tapis de laine ainsi constitué  fin et régulier est mouillé d'eau chaude savonneuse et patiemment et doucement massé, frictionné  jusqu'à ce que les écailles qui en constituent la structure s'accrochent entre elles et s'entremêlent: c'est le feutrage.

Le foulonnage, l'étape suivante, est plus énergique: la laine est malaxée fortement, tapée. L'étoffe se concentre sur elle même, rétrécit, se compacte pour donner un tissu solide, chaud et déperlant.

 

      Le feutre Nuno

 

 Le feutre nuno est le feutre dans lequel on a incorporé un tissu au moment de la pose des fibres.

Les fibres de laine pénètrent la matière tissée pendant le processus de feutrage. Le tissu peut etre de soie mais ce peut etre aussi du lin du coton ou de la viscose ou encore de l’étamine de laine .

Cette technique permet de créer des tissus totalement inédits et originaux

 

 

 

     Le shibori

 

 

Le shibori est le terme japonais pour une technique de teinture par réserve (nœuds, coutures, plissages, torsions, compression) il est connu dans de nombreuses autres régions du monde et connu sous les terme de tie and dye, renoué, plangi, tritik.

Le principe est de traiter le tissu de façon a ce que certaines portions soient mises hors d’atteinte de la teinture. Ces « réserves » sont obtenues par une série de manipulations à des emplacements sélectionnés créant des reliefs maintenus temporairement par ligature, nouage, couture selon de très nombreuses modalités. Le tissu est alors teint, puis les réserves sont retirées. Il y a autant de séquences « réserve/teinture »que la gamme de couleurs l’exige.

Appliquée au feutre cette technique est utilisée sans faire la phase de teinture et permet de garder les reliefs sur l’étoffe

 

 

 

     L’ecoteinture

 

Méthode développée par India Flint, artiste textile australienne et introduite en France essentiellement par Fabienne Rey.

Cette technique de teinture naturelle consiste à à capturer l'empreinte de végétaux sur les tissus en utilisant les fleurs et les plantes du jardin ainsi que des mordants insolites

Appliquée au feutre, cette technique permet d’ecoteinter directement un une étoffe déjà feutrée ou d’écoteinter un tissu qui sera ulterieurement incrusté au feutre avec la technique du feutre nuno.