• Wix Facebook page

A PROPOS

Peintre collagiste,  coloriste conseil ou  décoratrice,  la couleur et le textile ont jalonné mes pratiques artistiques et professionnelles.
Aujourd'hui, le textile est devenu mon médium privilégié.
Peut être que la rencontre avec le feutre est celle qui fait sens a toutes mes expériences passées..
Le plus souvent, je travaille la laine que je transforme en feutre, fibre par fibre dans un processus qui appartient a l'histoire de l'humanité.

Le feutre est le plus ancien textile du monde.

   Les gestes se répètent, mais les techniques se sont enrichies et élaborées. Ainsi le feutre nuno permet d'incruster dans le travail du feutre d'autre textiles et d'obtenir ainsi une nouvelle matière totalement inédite. Le shibori est détourné  de sa fonction première de réserve de  teinture pour devenir une technique de texturation en 3 dimensions du feutre.

 

 

    Je réalise des pièces a porter pour la femme. Vestes ou manteaux, des pièces qui enveloppent qui protègent, qui subliment le corps. Elles sont toujours uniques.

Mon travail peu a peu s'affranchit du corps humain il s'émancipe, il brouille les pistes: le manteau devient sculpture ou objet,  la sculpture devient veste, la couverture devient peaux de mur (tenture murale-tableaux)


  Coloriste, je m'attarde sur la subtilité d'un mélange de couleur, sur une vibration particulière.
L'expression graphique est libre, asymétrique, je privilégie la texture.
Mes vetements sont réalisés d'un seul tenant sans aucune couture.

 

 

 


 Je travaille sur l'enveloppement, la protection, l'intime, les chemins de vie. Parfois j'integre dans mes pièces a porter des morceaux d' etoffes anciennes, des dentelles, des morceaux d'écharpe ou de vêtement,  ayant appartenu a un être cher. Une façon de faire revivre les émotions qui leur sont rattachées. Une façon de se souvenir.

 


 

"Dans son travail de création du feutre, Françoise Christien s’inspire de son environnement, de la nature sauvage des côtes et des sous-bois bretons : tapis de girolles lumineux, mousses luxuriantes, mollusques et lichens ancrés sur leurs rochers, grappes d’anémones. Taches de lumière avivées par la pluie, flaques d’eau de mer grouillantes de vie. Végétal et minéral se mélangent et s’entrelacent.

 

Ces effets de luxuriance, d’envahissement de la vie, d’apposition, de contraste ou d’harmonie des couleurs se retrouvent dans toutes ses œuvres exprimant la multitude par rapport a l'unité, comme un zoom du regard qui, sur une toute petite partie d'un espace donné, révèle l’invisible, comme par magie. C’est néanmoins par le cumul et la superposition de brins de laine, l’intégration de soies ou d’autres matières, en les triturant, les trempant, les malaxant que Françoise Christien recrée des environnements.

 

Un sens aigu des couleurs ainsi que des techniques élaborées viennent appuyer la démarche de Françoise Christien dans son travail actuel axé sur la texture, sur les nœuds et les bulles qui, telles des réceptacles, abritent les émotions, les vœux et les clins d’œil de la créatrice. On ne peut s’empêcher d’y voir des réminiscences d’une tradition populaire, celle de faire des nœuds, dans un mouchoir par exemple, pour se souvenir de quelque chose de très important à ne pas oublier.

 

Le long manteau Bulle, tel un ample foisonnement végétal, s’inscrit d’emblée dans le trois dimensionnel, tout en étant porteur, par ses centaines de bulles, d’une multitude de pensées importantes à chérir et à égrener comme on égrènerait un chapelet.

 

Parfois, le feutre devient tenture ou bas-relief, ce que François Christien appelle des « peaux de mur ». Dans la pièce Petite Luxuriance, où aux nœuds et bulles s’ajoutent des effets de « mille feuilles »  jaillit de la toile un paysage inédit et pourtant familier, capté sur le vif, ou sorti tout droit du monde enchanteur de l’artiste.

 

Colorées, structurées, innovatrices, les créations textiles, la plupart du temps d’une seule pièce, de la feutrière Françoise Christien, sont empreintes d’émotions, ces émotions ressenties au cours de ce long processus de fabrication du feutre et de l’œuvre. Vêtement ou œuvre murale, autant de pièces vivantes faites pour s’y envelopper, s’abriter, s’y ressourcer ou tout simplement pour prendre un peu de distance, s’y perdre et s’y retrouver."

 

 Huguette Le Gall